Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bento #58 : Le Joueur d'échec

Publié le par Loulou

Premier bento de ma série littéraire! Honneur aujourd'hui à Stefan Zweig (enfin, honneur... Tout est relatif) avec un bento inspiré de la nouvelle Le Joueur d'échec. Merci Laurence pour la proposition :)

Pour ceux qui ne l'ont pas lu, voici un résumé (merci Decitre...) :

Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ? Peut-on croire, comme il l'affirme, qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer. Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l'inconnu a acquis cette science sont terribles. 
Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, pourrait servir d'illustration à la charmante époque où nous vivons.

Bento #58 : Le Joueur d'échec

Je disais "tout est relatif", parce que je trouve ce bento plutôt loupé... Déjà, je ne suis pas allée chercher très loin : un échiquier, un homme emprisonné, et un bateau. Oui mais voilà, c'était déjà trop difficile à réaliser, surtout vu le peu de patience que j'avais hier (et la fatigue, parce que même si ça va mieux, je suis encore baladeuh...)

L'échiquier est pas trop mal. Toujours l'astuce du riz noir de camargue, parfait pour l'occasion. Riz basmati classique pour le blanc, fromage pour le fou et le cavalier (le cavalier, parce qu'on reconnait facilement la pièce, le fou pour rester dans le thème).

Le prisonnier à l'air assez ridicule, et les barreaux de prison un peu fragiles... L'omelette était bonne, par contre :)

La bonne idée qui s'avère mauvaise : faire de l'origami avec une feuille de nori. Bonne idée : l'origami dans un bento, je trouve que c'est une chouette association, et comme l'action du Joueur d'échec se passe sur un paquebot... Mauvaise idée : le litchi a mouillé la feuille de nori qui s'est alors bien affaissé, et a transmis son goût au fruit. Et franchement, le litchi au goût de nori, c'est pas terrible...

 

Mais ça m'a fait plaisir de me replonger dans l'univers de cette nouvelle, qui est, il faut le rappeler, excellente. J'en conseille vivement la lecture!

Commenter cet article